Logo ENSG réduit

Le numérique
au cœur des territoires

Logo facebookLogo twitterLogo linkedInEN

contact

Forums SIG & cartographie

Chaque année, les élèves de l’école organisent des forums spécialisés (cartographie, GPS, photogrammétrie, topographie, SIG), associant des conférences à une large exposition technique, et leur permettant de tisser des relations très précieuses avec les professionnels.

Journée du mercredi 10 février 2010

Thème : Les techniques de positionnement au service de l’eau

PDF - 424.8 ko
Télécharger la plaquette du programme

Les SIG et la cartographie sont traditionnellement attachés à la description de phénomènes solidement géolocalisés. Si l’eau trouve sa place dans les SIG et en cartographie, c’est le plus souvent par le biais des aménagements que sa gestion requiert (barrage, canalisation) et par les traces qu’elle laisse sur son passage (orographie, pollution, laisse d’inondation).

Parce qu’elle est fluide, fongible et changeante, l’eau se prête mal à la description atomique des bases de données. Qu’elle soit approvisionnement vital, source d’érosion ou vecteur de pollution, l’eau est une thématique qui met les SIG en question.

Les intervenants sollicités pour cette journée de forum SIG et cartographie montreront comment, dans leur domaine, une modélisation spatiale de l’action de l’eau permet d’améliorer connaissance et processus.

Programme

- 10h00 – Laurent Polidori (ESGT)
- La géomatique à l’épreuve d’un environnement tropical humide : le littoral amazonien

Les méthodes développées et validées sous des latitudes plus favorables ne sont pas forcément opérationnelles en milieu tropical humide. Ces régions mal connues et difficilement accessibles sont celles qui ont le plus grand besoin de la géomatique : topographie, télédétection, positionnement etc. Mais paradoxalement, ce sont ces mêmes régions qui offrent le plus d’obstacles à la mise en oeuvre des techniques géomatiques. J’illustrerai mon propos par l’exemple du littoral amazonien (Guyane et nord-Brésil).

- 11h30 – Marie-Christine Gromaire (LEESU/ENPC)
- Contribution des matériaux de couverture à la contamination métallique des eaux de ruissellement

L’étude présentée dans cette conférence vise le développement d’un outil d’évaluation des flux métalliques annuels émis par les matériaux de couverture à l’échelle d’un bassin versant, dans le contexte architectural et météorologique de l’Ile de France. Elle se distingue par une approche multi-disciplinaire, où se rencontrent l’hydrologie, la chimie et les sciences géographiques, et un travail multi-échelles, allant de l’étude des processus à l’échelle du banc d’essai jusqu’à l’agrégation des flux sur un bassin versant, échelle à laquelle la prise en compte de l’information géographique prend tout son sens. Après avoir exposé rapidement les résultats fournis par des expériences sur des échantillons métalliques, nous montrerons comment ces résultats issus de la très petite échelle sont pris en compte dans des modèles à l’échelle du bassin versant.

14h00 - Marie SILVESTRE
- Le SIG au coeur de la gestion de patrimoine

La gestion de patrimoine est une des activité sensible des "utilities", son coeur est le SIG que ce soit pour la maintenance des réseaux mais aussi des usines. Nous verrons comment le SIG est utilisé dans la gestion de patrimoine et nous développerons la position du SIG dans la
cible du SI des "utilities".

15h00 - Bertrand VANDEN BOSSCHE

"De l’analyse spatiale à la numérisation de cartes anciennes en passant par des interfaces SIG de modèles, la géomatique est au coeur de nombreux travaux réalisés dans le cadre du programme de recherche PIREN Seine. Cette conférence a pour objectif de présenter certains de ces travaux : un Atlas interactif des Pressions Humaines - AiPresHume - en lien avec un modèle biogéochimique des eaux de surface - Seneque / RiverStrahler, et un ensemble de travaux centrés sur les zones humides : l’élaboration d’une typologie généralisée à l’ensemble du territoire Seine-Normandie, l’apport des sources cartographiques anciennes pour la localisation potentielle d’étangs, et enfin l’étude du paysage aquatique afin de mieux comprendre les peuplements de poissons."

16h00 – Damien SERRE (responsable Pôle Construction à l’EIVP)

La commission européenne a lancé en septembre 2008 un grand projet de recherche nommé FloodresilientCity (résilience des villes), dont l’objectif est d’aider les grands centres urbains à retrouver rapidement un fonctionnement normal en cas d’inondation. Cela passe par un certain nombre d’actions avant, pendant et après la catastrophe. Les données géographiques ont bien entendu leur place dans les systèmes d’information concernés par chacune de ces étapes. En tant qu’établissement de recherches en génie urbain, l’EIVP est membre du groupement qui a remporté l’appel d’offres européen et s’est vu confier la mission de coordonner le développement d’un outil d’aide à la décision exploitant les données cartographiques et urbaines décrivant le système « Ville ».

Mis à jour le 17 juillet 2017 - Publié le 19 janvier 2010