ENSG

L'école nationale des sciences géographiques (ENSG)
 
Accueil / Formation / Formation initiale / APRÈS BAC+4/+5 / Master 2 Information Géographique : Analyse Spatiale et Télédétection (...)

Master 2 Information Géographique : Analyse Spatiale et Télédétection (IGAST)

Le master 2 IGAST est co-accrédité par l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) et l’Ecole nationale des sciences géographiques (ENSG).

Objectif Programme Compétences Recrutement Contact

Objectif

Ce master dispense des enseignements en télédétection spatiale et en analyse de données géographiques. Il a pour objectif de former des géomaticiens capables de concevoir et mettre en oeuvre des méthodes visant à structurer, enrichir par analyse et visualiser de l’information géographique vectorielle et image, pour permettre l’étude et la gestion de phénomènes ayant une composante spatiale ou spatio-temporelle, et l’aide à la décision.

Programme

La formation se déroule sur une année universitaire et se décompose en :

  • une formation théorique et pratique de 460 h de cours, de septembre à mars, qui a lieu dans les locaux de l’ENSG et de l’UPEM (campus Paris-Est à Champs-sur-Marne),
  • un stage en entreprise ou en laboratoire de 4 à 6 mois, d’avril à septembre.

La formation est adossée à des laboratoires de recherche, notamment les équipes COGIT et MATIS de l’IGN. Les enseignements sont assurés par des enseignants et/ou chercheurs de ces équipes, de l’ENSG et de l’UPEM. Un cycle de conférences fait intervenir des scientifiques invités provenant de divers organismes, instituts de recherche, entreprises ou administrations.

PDF - 684.5 ko
Programme d’enseignement du Master 2 IGAST

Compétences acquises

  • Télédétection, Traitement d’images satellitaires (optique ou radar).
  • Modélisation et traitement d’information géographique vectorielle ou image,et restitution sous forme de cartes ou de bases de données.
  • Analyse spatiale et spatio-temporelle de phénomènes via les données géographiques.
  • Capacité à concevoir une méthode de recueil et d’analyse d’information géographique adaptée à un problème étudié, en étudiant l’état de l’art et en prenant appui en particulier sur les principaux logiciels usuels pour le traitement d’image et systèmes d’information géographique (SIG).
  • Développement de traitements automatiques dans un SIG ou un logiciel de traitement d’image.

Le titulaire de cette spécialité est à même de participer à des projets de recherche ou des développements technologiques dans le domaine des sciences de l’information géographique.

Débouchés

La généralisation de l’information géographique numérique dans la société moderne permet aux étudiants d’exercer leur métier au sein de nombreux secteurs d’activités : aménagement du territoire, sciences de l’environnement, géophysique, géologie, sciences de l’information géographique.
Les entreprises qui recrutent sont très diversifiées : administrations (instituts producteurs et/ou utilisateurs de données géographiques, collectivités territoriales), enseignement supérieur ou recherche, industries ou organismes de recherche, grandes entreprises (industriels de la géographie numérique, de la géomatique, prospection géophysique, environnement, défense), bureaux d’étude.

Les diplômés exercent des métiers variés :

  • Ingénieur d’étude, ingénieur de développement, ingénieur de recherche ;
  • Chef de projet ;
  • Chercheur, enseignant-chercheur (après une thèse).

Recrutement

  • étudiants engagés dans des cursus de masters en géomatique, y compris la mention Géomatique co-accréditée par l’UPEM et l’ENSG dont il est l’un des parcours ;
  • étudiants de masters scientifiques (informatique, physique, traitement du signal, etc.) et élèves en école d’ingénieurs, motivés par les aspects applicatifs de ces disciplines et intéressés par le traitement de données spatiales ;
  • étudiants de masters de géographie ainsi que de formations touchant à l’aménagement du territoire (urbanisme, architecture, etc.), ayant des compétences en informatique, analyse de données, traitement du signal et/ou SIG, et désireux de se spécialiser sur les méthodes de traitement des données spatiales vectorielles et image ;
  • professionnels justifiant de plusieurs années d’expérience pratique en géomatique et désireux d’approfondir leurs compétences théoriques et méthodologiques en analyse de données.

Contact

Renseignements complémentaires : envoyez un message

Propositions d’offres de stages et d’emplois

Propositions de stages & d’emplois...

Saisir votre offre
Catalogue des formations continues

Catalogue des formations continues

Catalogue formations 2017