Logo ENSG réduit

Le numérique
au cœur des territoires

Logo facebookLogo twitterLogo linkedInEN

contact

Séïsme de Sendaï au Japon

Les déplacements planimétriques et altimétriques calculés à l’ENSG indiquent des valeurs supérieures à 2 mètres !

L’enseignement de la géodésie dispensé à l’ENSG permet aux étudiants une meilleure connaissance de la Terre via l’étude de ses dimensions, de son champ de pesanteur et la détermination précise de points à sa surface.

Par exemple, l’analyse des observations de stations GNSS permanentes (GNSS : Global Navigation Satellite System, système de positionnement global par satellite comme le système américain GPS) permet l’étude de mouvements liés à des phénomènes géophysiques.

Si on s’intéresse aux stations japonaises du réseau permanent de l’IGS (International GNSS Service service gérant un réseau international de stations GNSS et dont l’IGN est actuellement le centre de combinaison des calculs de position), on observe des variations très importantes des coordonnées horizontale et verticale de la station MIZU, située à Mizusawa à 120 km au nord de Sendai. Les observations se sont interrompues quelques minutes après le séisme du vendredi 11 mars 2011 et un déplacement de la station de plus de 2 mètres...

déplacement horizontale, en m, en fonction de l'heure de la journée (TU) {PNG}déplacement verticale, en m, en fonction de l'heure de la journée (TU) {PNG}
Déplacements horizontal et vertical de la station MIZU (variation par rapport à la position moyenne) en conséquence du séisme de Sendai du 11 mars 2011 [1]

Mis à jour le 19 janvier 2012


Notes

[1Ces séries temporelles de position sont issues d’un traitement cinématique des observations GPS acquises en ces 2 stations, et réalisé à l’ENSG / DPTS à l’aide du logiciel Gipsy-Oasis II 6.0 (JPL / NASA).