Logo ENSG réduit

Le numérique
au cœur des territoires

Logo facebookLogo twitterLogo linkedInEN

contact

Séisme de Tohoku au japon

Pierre Bosser, enseignant chercheur à l’ENSG, participe à l’étude des mouvements engendrés par le séisme de Tohoku.

Le réseau GPS permanent GEONET est un réseau unique composé de plus de 1300 stations, enregistrant à une cadence de 1 Hz - soit une mesure par seconde - les signaux en provenance de satellites GPS. Les observations acquises par ces stations sont destinées à être utilisées pour mieux comprendre les mécanismes des séismes. Elles ont été mises à profit lors du séisme de Tohoku qui frappa la péninsule japonaise le 11 mars 2011.

Une analyse précise de ces observations a ainsi permis de restituer les déplacements horizontaux et verticaux que les préfectures japonaises les plus proches de l’épicentre du séisme ont subis, ces déplacements dépassant 5 m dans certaines régions.

Sur l’animation vidéo, les déplacements horizontaux sont représentés par des flèches rouges (échelle indiquée en haut à gauche) et les déplacements verticaux en couleurs (échelle indiquée en bas).

Ces travaux ont été réalisés grâce aux données fournies par l’IPGP, analysées par le DPTS (IGN/ENSG) et Géoazur.

Séisme de Tohoku au japon

Mis à jour le 15 janvier 2013